L’ail : le super aliment !

L’ail est un puissant allié des amateurs de cuisine. C’est un aliment phare que l’on retrouve au printemps et à l’automne, mais grâce à sa conservation facile, il peut accompagner nos plats toute l’année. Autre son goût prononcé, l’ail peut impacter notre organisme lors de sa consommation. Voyons cela de plus près.

photo d'un ail et de plusieurs gousses sur le côté gauche (4 en tout)

L’ail et ses vertus

L’ail dispose de vertus particulièrement intéressantes dans le traitement des maux quotidiens. Il aide à lutter contre les virus, les bactéries, les infections et les inflammations. Avec cette longue liste d’actions, l’ail est un allié indiscutable du système immunitaire. Il est donc :

  • Antiseptique : empêche l’infection en détruit les microbes,
  • Antibactérien : prévient le développement des mauvaises bactéries,
  • Antifongique : détruit les champignons microscopiques (responsables des mycoses, candidoses, dermatophytoses etc.),
  • Antiviral : protège activement contre les virus,
  • Antiinflammatoire : combat l’inflammation,
  • Antioxidant : réduit l’impact des radicaux libres sur l’organisme (molécules néfastes pour notre corps),
  • Anti-cholestérol : baisse le niveau du mauvais cholestérol,
  • Vermifuge : instaure une barrière de protection contre les vers intestinaux,
  • Hypotenseur : permet de faire baisser la tension,
  • Hypoglycéminant : abaisse le taux de sucre dans le sang.

On note également son action contre le rhume dû aux vitamines A, B, C et E qu’il contient, mais aussi grâce à sa molécule allicine, antibiotique naturel.

Bien sûr, comme n’importe quel aliment, l’ail a des effets positifs lorsqu’il est consommé modérément, et non en surdose.

L’ail et ses désagréments

L’ail peut cependant avoir des effets indésirables sur l’organisme (en plus de l’haleine). Il peut provoquer des :

  • Reflux gastriques,
  • Brûlures d’estomacs, 
  • Diarrhées,
  • Nausées
  • Difficultés de digestion,
  • Irritations des voies urinaires.

De ce fait, il est déconseillé d’en consommer lorsque l’on souffre de problèmes d’estomac ou urinaires. Ceci est particulièrement vrai lorsqu’il se consomme cru. L’absorption de l’ail est moins fastidieuse lorsque celui est consommé cuit.

Si vous n’avez pas peur d’expirer votre haleine aillé ni d’effrayer les vampires, alors l’ail est fait pour vous !

Vous avez des questions ?

Vous souhaitez intégrer notre école ?

ISOdiét Lyon - Établissement privé technique supérieur inscrit auprès du Rectorat de l’Académique de Lyon sous le N°069-3405B SAS au Capital de 100 000 € R.C.S. Lyon 910 927 128